Qu'est-ce que la Semaine BLEUE ?

C’est 365 jours pour agir et 7 jours pour le dire

En 2018 la Semaine Bleue
a eu lieu
du 8 au 14 octobre.

Ces 7 jours annuels constituent un moment privilégié pour informer et sensibiliser l’opinion sur la contribution des retraités à la vie économique, sociale et culturelle, sur les préoccupations et difficultés rencontrées par les personnes âgées, sur les réalisations et projets des associations.

Cet événement est l’occasion pour les acteurs qui travaillent régulièrement auprès des Aînés, d’organiser tout au long de la semaine des animations qui permettent de créer des liens entre générations en invitant le grand public à prendre conscience de la place et du rôle social que jouent les « Vieux » dans notre société.

Partout en France, des manifestations locales sont organisées pour illustrer le thème retenu. Après « A tout âge : faire société » pour 2016 et 2017, le thème de 2018 et 2019 est : « POUR UNE SOCIETE RESPECTUEUSE DE LA PLANETE : ENSEMBLE AGISSONS ». Chaque année, un concours prime les meilleures initiatives.

Les débuts de la semaine Bleue : 1951

Lancée en 1951, la « Journée des Vieillards », comme on l’avait d’abord baptisée, a été créée par arrêté du ministère de la santé publique et de la population. Un comité national d’entente, composé de grandes associations, d’institutions de bienfaisance et de groupements représentant les personnes âgées, avait reçu pour mission d’organiser une quête nationale, relayée par des comités départementaux. Quant à l’Uniopss (1), elle était chargée d’en assurer la coordination. L’objectif était de récolter des fonds pour secourir les anciens les plus « nécessiteux », 6 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

En parallèle à cette quête, diverses initiatives axées sur la convivialité se développèrent peu à peu : goûters, repas dansants, sorties, envois de fleurs et de cartes postales ou encore visites au domicile des plus dépendants et dans les établissements. De même, une part croissante de l’argent fut consacrée au financement d’activités de service, aides ménagères et autres. Par la suite, l’amélioration sensible des retraites permis d’affecter les fruits de la quête à des actions collectives, associatives pour la plupart, et de moins en moins à des secours individuels. En 1988, la collecte sur la voie publique prit fin et fut remplacée par une subvention des Affaires sociales.

Un nom qui a évolué

La sémantique connut, elle aussi, une évolution : de la « Journée des Vieillards », on passa à la « Semaine Nationale des Vieillards » puis à la « Semaine Nationale des Retraités et des Personnes Âgées et de leurs Associations » pour s’arrêter, en 1977, à la « Semaine Bleue ».

Un nouveau titre accompagné de ce slogan : « 365 jours pour agir, 7 jours pour le dire ».

(1) L’Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (Uniopss) est une association loi de 1901 reconnue d’utilité publique, qui intervient auprès des organismes du secteur privé à but non lucratif de solidarité. Elle regroupe 20 000 structures privées à but non lucratif du secteur social, médico-social et sanitaire, à travers 21 unions régionales (URIOPSS) et 110 fédérations nationales thématiques.

La Semaine Bleue dans le Pas-de-Calais

Dans le Pas-de-Calais, « cette semaine » qui est pilotée par le Comité d’Entente Semaine Bleue et par son Association de gestion dure plus d’un mois ! C’est l’occasion de partager avec les personnes âgées de nombreux moments festifs, culturels, intergénérationnels mais aussi rompre l’isolement de certains d’entre eux et participer à leur inclusion sociale.

La Semaine Bleue permet aussi d’informer et de sensibiliser l’opinion publique sur la contribution des retraités à la vie économique, sociale et culturelle et à leurs préoccupations.

Comme chaque année, le Conseil départemental accompagne le Comité d’Entente dans l’organisation de cette Semaine Bleue et offre 8 spectacles en salle et 8 en EHPAD où l’on pourra chanter et danser, partager ensemble un agréable moment.

Une journée inaugurale est organisée par une ville avec repas dansant, animation et présentation de différents stands d’information sur le Bien Vieillir. Après COURRIERES en 2016 puis MERLIMONT l’an dernier c’est AIRE SUR LA LYS qui nous a accueillie en 2018.

Pour que cette semaine entraîne toutes les générations, le reste de l’année, dans la ronde des âges : la fête, la convivialité, l’humour, la légèreté et l’innovation demeurent essentiels. C’est avec le soutien du Conseil départemental que le Comité d’Entente de la Semaine Bleue du Pas-de-Calais, informe et agit, à l’écoute des initiatives locales pour que, partout, vive cette semaine. Sur tout le département, le Comité d’Entente SB62 cherche à être toujours plus proche des acteurs de terrain :

communes, CCAS, associations, établissements d’hébergement, services à domicile, etc.

Pendant cette semaine phare chaque commune met ses Aînés à l’honneur, dans tous les domaines :

  • la culture
  • le sport
  • la technologie
  • la santé…

Outre les spectacles, chaque année, un livret est édité par le Conseil départemental. Il reprend toutes les activités mises en place par toutes les communes et les Associations du Pas-de-Calais en faveur de nos Aînés.

0 commentaires